Comment traiter le complexe de granulome eosinophile chez les chats ?

Photo of author

By Rahim Zoubi

Complexe de granulome éosinophile félin : causes et comment le traiter

Le complexe granulome éosinophile félin est un processus inflammatoire qui survient chez le chat à la suite de processus d’hypersensibilité, caractérisé par une réaction inflammatoire avec une nette prédominance d’éosinophiles, un type de globule blanc étroitement lié aux processus allergiques ou parasitaires. Ce complexe peut produire trois formes cliniques qui peuvent apparaître simultanément ou non chez le même chat : le granulome éosinophile, la plaque éosinophile et l’ulcère indolent. Si vous voulez en savoir plus sur cette curieuse maladie féline, continuez à lire cet article de conseil-pour-chat.fr où nous parlerons de la causes de Complexe de granulome éosinophile félin et comment le traiter.

Cela pourrait aussi vous intéresser : Types de vomissements chez le chat

Qu’est-ce que le complexe de granulome éosinophile chez le chat ?

Le complexe de granulome éosinophile félin ou syndrome éosinophile félin consiste en un groupe diversifié de lésions buccales, mucocutanées ou cutanées résultat d’un processus d’hypersensibilité, comme une forme de réaction de la peau du chat à certains stimuli ou allergènes.

Il existe trois formes de complexe granulome éosinophile chez le chat qui peuvent survenir successivement ou simultanément :

  • granulome éosinophile
  • plaque éosinophile
  • ulcère indolent

Malgré le fait qu’il s’agisse de présentations différentes, il se produit dans les trois cas une réaction inflammatoire avec une prédominance d’éosinophiles dans les tissus du chat en raison de l’attraction chimiotactique des parasites, des micro-organismes ou de problèmes d’hypersensibilité ou d’allergie tels qu’une réaction indésirable aux aliments, une réaction aux piqûres de puces ou de moustiques ou dermatite atopique. Vous pourriez être intéressé par l’article suivant sur la dermatite allergique due aux piqûres de puces chez le chat (DAPP).

Cette réaction inflammatoire entraîne la formation de granules d’éosinophiles, qui se gonflent et libèrent une protéine cationique ou basique majeure qui peut provoquer une nécrose du collagène dans les tissus affectés.

Complexe de granulome éosinophile félin : causes et comment le traiter - Qu'est-ce que le complexe de granulome éosinophile chez le chat ?
Image: Hôpital vétérinaire Galapago

Causes du complexe de granulome éosinophile félin

Nous avons déjà commenté que le complexe granulome éosinophile félin est la conséquence d’un processus d’hypersensibilité qui induit une réponse inflammatoire avec une composante éosinophile claire, les principales causes étant les suivantes :

  • Réaction allergique à une piqûre de puce ou de moustique: beaucoup plus fréquent le premier.
  • Hypersensibilité ou réaction indésirable aux aliments: lorsque vous avez une allergie à une protéine d’un type d’aliment, notamment du poulet, de la dinde, etc.
  • Dermatite atopique due à une hypersensibilité à certains allergènes environnementaux.
  • Ectoparasitose ou parasitose externe: notamment pour les parasitoses telles que gale notoedrique, Cheyletiellose, Otodectes cynotis, Pédiculose, infestation par Neotrombicula autumnalis ou par Lynxacarus radovski. Nous vous laissons plus de détails dans l’article suivant de conseil-pour-chat.fr sur les parasites externes chez les chats.
  • Infections bactériennes peau: appelées pyodermites.
  • prédisposition génétique: dans certaines familles de chats.

Le granulome éosinophile félin est-il contagieux ?

Non, le complexe granulome éosinophile chez le chat n’est pas contagieux car il s’agit d’un processus d’hypersensibilité aux allergènes ou aux agents pathogènes principalement. Ce qui est contagieux serait le cas où le chat a eu un parasitisme externe et a vécu ou a été en contact avec d’autres chats qui n’ont pas adopté de mesures antiparasitaires. Dans ce cas, la maladie n’est pas contagieuse, mais les parasites, qui peuvent ou non se développer, selon la propre sensibilité ou susceptibilité du chat au développement de cette réaction inflammatoire éosinophile.

Symptômes du complexe de granulome éosinophile félin

Symptômes du complexe de granulome éosinophile chez le chat dépendra de la forme ou des formes de présentation de même, de sorte qu’il n’est pas le même que le chat présente l’ulcère indolent à celui qu’il présente la plaque éosinophile ou le granulome éosinophile.

  • plaque éosinophile: C’est la forme clinique qui provoque les plus grandes démangeaisons chez le chat atteint, généralement chez les spécimens âgés de 2 à 6 ans. La lésion est généralement limitée aux zones les plus ventrales du corps telles que l’abdomen, la région inguinale ou la face interne de la cuisse. Les ganglions lymphatiques associés sont souvent hypertrophiés et les lésions de cette forme présentent souvent une morphologie circulaire ou ovale et être trouvé sans poils et avec des bordures simples, circonscrites ou multifocales. Il s’agit d’une lésion très enflammée, rouge, très irritante qui fait que le chat n’arrête pas de se lécher.
  • l’ulcère indolent: aussi appelé ulcère éosinophile est plus fréquent chez les chats entre 5 et 6 ans et se limite généralement à la zone de la jonction cutanéo-muqueuse de la lèvre supérieure. Ce sont des lésions brillantes, glabres, bien définies, qui augmentent de couleur et s’épaississent, lui donnant un aspect de viande cuite qui peut même s’ulcérer, s’étendant jusqu’à la zone du nez. Cela amène également les chats à lécher la zone, causant plus de dommages à la lésion.
  • granulome éosinophile: il produit des dommages au collagène dans la zone touchée et les lésions ne provoquent généralement pas de démangeaisons ni ne sont associées à la race, au sexe ou à l’âge du chat. Ils ont tendance à être zones linéaires, alopéciques et surélevéesavec un aspect rougeâtre et granuleux à l’arrière des cuisses du chat, bien qu’il soit également courant d’apparaître sur le menton, la cavité buccale comme le palais mou ou la langue, la lèvre inférieure ou le nez, le museau et les articulations de la peau des doigts ou les doigts. les coussinets.

Diagnostic du complexe de granulome éosinophile félin

Le complexe granulome éosinophile félin ne présente généralement pas beaucoup de difficultés de diagnostic en raison de la clarté des lésions. À travers les antécédents médicaux et l’anamnèse il est possible de trouver une cause allergique éventuellement déclenchante et avec l’examen de l’animal, d’écarter les infestations parasitaires.

Un diagnostic différentiel correct doit toujours être fait avec d’autres maladies qui peuvent produire des lésions similaires à celles de ce complexe, telles que le carcinome épidermoïde, la tumeur des mastocytes, les infections à herpèsvirus, calicivirus ou cryptococcose, pemphigus vulgaris, fibrosarcome. ou lymphosarcome et stomatite à plasmocytes.

Dans analyse de sang on peut trouver une éosinophilie ou ce qui est pareil, une augmentation du nombre d’éosinophiles, en particulier dans le granulome ou la plaque éosinophile, tandis que le diagnostic définitif sera donné par cytologie ou biopsie des échantillons de lésions avec les changements caractéristiques pour chaque Forme clinique de complexe de granulome éosinophile félin.

Complexe de granulome éosinophile félin : causes et comment le traiter - Diagnostic du complexe de granulome éosinophile félin

Traitement du complexe de granulome éosinophile félin : comment il est guéri

Traiter la cause déclenchante est essentiel pour contrôler cette maladie :

  • Éviter les allergènes déclencheurs.
  • Appliquer un régime d’élimination pour contrôler les intolérances alimentaires.
  • Vermifuger le chat ou appliquer une prévention des piqûres de puces grâce à des anti-puces.

les blessures doivent être soignées avec des médicaments immunosuppresseurs tels que les glucocorticoïdes pour réduire l’infiltrat éosinophile, améliorant le processus inflammatoire. Parmi eux, nous soulignons la prednisolone à 2-4 mg/kg/jour par voie orale, en la réduisant ensuite à 2 mg/kg toutes les 48 heures jusqu’à la disparition des lésions, sans interrompre le traitement avant, car il réapparaîtra.

Il peut également être immunomodulé avec médicaments tels que le cyclophosphamide ou la cyclosporine, tandis que le chlorambucil est utilisé lorsque les chats sont réfractaires aux glucocorticoïdes. Ce dernier peut être administré avec ces deux médicaments, en trouvant la dose la plus faible possible pour contrôler les symptômes.

Lorsque le chat a une dermatite atopique ou une hypersensibilité aux piqûres de puces, il peut être utilisé chlorhydrate d’hydroxyzine ou maléate de chlorphénamine pendant 15 joursmais les glucocorticoïdes seront toujours plus efficaces.

En cas d’ulcères indolents, moins liés à des processus d’hypersensibilité et plus liés à des causes pathogènes telles que des infections bactériennes, des antibiotiques peuvent être utilisés pendant deux semaines et jusqu’à 10 jours après la cicatrisation, tels que l’amoxicilline-acide clavulanique ou le triméthoprime-sulfaméthoxazole, bien que le le mieux est d’utiliser celui qui a donné un antibiogramme efficace pour prévenir la résistance aux antibiotiques.

Les acides gras pendant 4 à 6 semaines placés sur votre repas principal sont les plus efficaces contre le granulome éosinophile, tandis que la radiothérapie, la cryochirurgie ou la chirurgie peuvent être nécessaires dans certains cas d’ulcère indolent.

Remèdes maison pour le complexe de granulome éosinophile félin

Il n’y a pas de remèdes maison pour le complexe granulome éosinophile chez le chat. Si votre petit chat souffre de ce problème, vous devriez aller chez le vétérinaire afin qu’il puisse lui donner le meilleur traitement pour contrôler le processus inflammatoire, ainsi que recourir à des médicaments pour traiter ou prévenir les parasites externes ou d’autres des traitements susmentionnés qui devraient toujours être prescrit par le vétérinaire professionnel de votre chat.

Le mieux que vous puissiez faire est l’empêcher par la médecine correcte la prévention avec des antiparasitaires, en évitant de déclencher des allergènes et en gardant votre partenaire de vie dans de bonnes conditions de vie et de santé.

Cet article est purement informatif, chez conseil-pour-chat.fr.com nous n’avons pas le pouvoir de prescrire des traitements vétérinaires ou d’effectuer tout type de diagnostic. Nous vous invitons à emmener votre chat dans un centre vétérinaire dans le cas où il présenterait tout type de condition ou d’inconfort.

Si vous voulez lire plus d’articles similaires à Complexe de granulome éosinophile félin : causes et comment le traiternous vous recommandons d’entrer dans notre section sur les problèmes et les troubles.

Bibliographie
  • G. Machicote. (2011). Dermatologie canine et féline. Servet.
  • M. Schaer. (2006). Médecine clinique du chien et du chat. MASSON, SA

Rahim Zoubi
En savoir plus sur les chats et les chatons  Comment nourrir un chat maigre et en surpoids : 5 conseils essentiels

Laisser un commentaire

fr_FRFrench