Comment soulager la douleur chez les chats ?

Photo of author

By Rahim Zoubi

 

Signes de douleur chez les chats

On leur attribue 7 vies, mais la vérité est que les chats souffrent et peuvent tomber malades. Même s’il vous sera difficile de l’apprécier en raison de son instinct de survie, nous voulons aujourd’hui vous montrer quels sont les principaux signes de douleur chez les chats. Si vous connaissez votre animal et faites attention à son comportement, vous identifierez facilement les changements qui peuvent vous alerter d’une blessure ou d’un début de maladie. Dans ces cas, ne retardez pas la visite chez le vétérinaire et informez-le de ce que vous avez observé. Dans l’article conseil-pour-chat.fr suivant, nous vous montrons ce que les 12 signes de douleur chez les chats afin que vous puissiez savoir quand un chat souffre.

Cela pourrait aussi vous intéresser : À quoi ressemble le pénis d’un chat ?
 
 

douleur chez les chats

Si vous vivez avec un chat, vous connaissez déjà sa discrétion particulière pour extérioriser ses moments de douleur ou de faiblesse, ainsi que l’énorme variabilité existant entre eux concernant le rapport à la douleur. Il n’y a pas 2 chats qui se comportent de la même manière face à la douleur. Lorsqu’un félin ressent de la douleur, il essaie par tous les moyens d’atténuer sa présence en ne bougeant pas. Déjà leurs ancêtres des terres arides d’Afrique du Nord devaient maintenir leur intégrité pour ne deviennent pas des proies faciles pour leurs prédateurs.

Après tout, la douleur constitue un mécanisme de protection que les félins savent parfaitement gérer, même s’il est difficile pour l’homme de la détecter à temps. En effet, lorsqu’un chat est blessé ou malade, il n’arrête pas de ronronner car cela le calme.

De même, il faut savoir que lors d’une maladie ou d’une blessure les félins libèrent des phéromones interdigitées, donc si votre chat traverse cette situation tu dois faire attention à ton hygiène, surtout si vous vivez avec plus de chats pour qu’ils ne le remarquent pas. Les changements de comportement chez les chats âgés ne doivent pas être sous-estimés, car leur apathie, leur isolement ou leur perte d’appétit sont souvent révélateurs de conditions nécessitant un traitement.

Signes de douleur chez le chat - Douleur chez le chat
 
 

Recherche sur les signes de douleur chez les chats

En 2017, un groupe international de vétérinaires a réalisé une enquête essayant d’obtenir un consensus médical sur les signes les plus évidents de douleur chez les chats. Les conclusions ont été publiées dans la revue scientifique Plos One. Le point culminant de cette étude est la classification de jusqu’à 25 signes non équivoques d’inconfort chez le chat qui, s’ils sont présentés, faciliteront l’orientation des tests vétérinaires.

En savoir plus sur les chats et les chatons  Comment Traiter les Pellicules du Chat : Causes et Solutions Efficaces.

À leur tour, les signes nécessaires sont distingués des signes suffisants. Pour que vous compreniez facilement, le stress est un signe de douleur nécessaire mais pas suffisant, car chaque fois que l’animal ressent de la douleur, le stress est d’accord. De son côté, vivre un stress n’indique pas forcément qu’il y a de la douleur, du moins pas de nature physique, même si sa présence ralentit la récupération, surtout chez les chats hospitalisés.

Signes de douleur chez le chat - Recherche sur les signes de douleur chez le chat
 
 

signes de douleur chez les chats

La classification décrite par le Dr Isabella Merola et Daniel Mills, professeur à l’Université de Lincoln, place la chirurgie et la maladie comme déclencheurs prioritaires de la douleur chez les félins. Cette classification est justifiée dans les catégories suivantes :

  • Manque de mouvement et de jeu dû à l’arthrose: Les douleurs articulaires vous empêchent de bouger. Par conséquent, vous pouvez voir qu’il dort à des heures inhabituelles, qu’il joue à peine ou qu’il se soulage en dehors du bac à sable.
  • manque d’appétit: le jeûne est un signe sans équivoque que quelque chose ne va pas. À son tour, si le manque d’appétit se maintient au fil du temps, cela causera sûrement une maladie du foie.
  • manque de toilettes: l’inconfort réduit leur désir de se toiletter, montrant leur fourrure avec un aspect hérissé, rugueux et terne. L’affûtage des ongles peut également être relégué au second plan.

A d’autres occasions, le chat peut lécher ou modérer compulsivement une certaine partie de son anatomie, ce qui le gêne, conduisant à la mutilation.

  • irritabilité et agressivité: lorsque vous le caressez, votre chat s’enfuit ou tire ses oreilles en arrière en signe d’attaque. Si cela se répète dans un court laps de temps, vous ne devez pas retarder la visite chez le vétérinaire.
  • La vocalisation excessive: À certaines occasions, le chat n’arrête pas de miauler ou de grogner, par exemple lorsque vous interagissez avec lui. A moins que vous n’ayez un siamois, votre chat essaie d’exprimer son malaise émotionnel. Quelque chose le stresse ou le trouble.
  • Les postures antialgides: s’il éprouve une douleur intense, l’animal essaie d’adopter la posture qui soulage ladite douleur. Vous verrez qu’il marche courbé ou qu’il passe beaucoup de temps allongé avec les pattes avant allongées.
  • Sialorrhée ou salivation excessive: si vous constatez que votre animal n’arrête pas d’aller et venir à la mangeoire, faites attention à sa salivation. Il peut arriver que l’excès de cela entrave votre capacité à avaler.
  • La présence de la membrane nictitante: Elle est généralement fréquente chez les chats fébriles. Même les yeux ouverts, vous pouvez voir cette troisième paupière. Si votre chat réagit à la lumière ou présente des contractions de la paupière, cela peut être dû à une pathologie oculaire.
En savoir plus sur les chats et les chatons  Les chats peuvent-ils profiter des bienfaits de la pastèque ?

D’un point de vue clinique, il existe d’autres signes de douleur qui appellent une intervention médicale. On se réfère à:

  • UN fréquence cardiaque et/ou respiratoire élevée.
  • UN Augmentation de la pression artérielle.
  • La dilatation de la pupille.
  • La muqueuses pâles.

La priorité dans ce sens est que vous observiez le comportement de votre chat et que si vous détectez quelque chose d’inhabituel, consultez le vétérinaire. Il guidera les tests (radiographies, analyses de sang ou d’urine…) pour trouver le traitement approprié. Oui en effet, ne jamais auto-médicamenter votre chat et encore moins avec les médicaments à usage humain. Les conséquences pourraient être fatales.

Signes de douleur chez le chat - Les signes de douleur chez le chat

Si vous voulez lire plus d’articles similaires à Signes de douleur chez les chatsnous vous recommandons d’entrer dans notre section Soins de base.

 

Rahim Zoubi
Les derniers articles par Rahim Zoubi (tout voir)
fr_FRFrench